Actualités
Candidature de la Turquie : la Commission rend son rapport
Le Président de la Commission européenne, Romano Prodi, a présenté le 6 octobre la recommandation et le Rapport sur la candidature de la Turquie.
[ Lire ]
 
Les Européens
L'Allemagne
Créée en 1949, la République fédérale d'Allemagne est un État de droit libéral, démocratique et social.
[ Lire ]
 
Ressources
Quelles seront les conséquences de l'élargissement de l'Union européenne pour le marché du travail ?
François Loos, ministre délégué au Commerce extérieur, répond aux questions concernant l'élargissement européen, moteur économique pour la France.
[ Lire ]
 
Le 9 mai, aller à la rencontre de l'EuropeLe 9 mai, aller à la rencontre de l'Europe

[ le 20 avril 2006 ]
Dans sa présentation à la presse de la Journée de l'Europe du 9 mai 2006, Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes, a souhaité "mettre à profit ce vingtième anniversaire pour donner plus de sens et de retentissement à cette journée". Le leitmotiv de cette journée : rencontrer et découvrir l'Europe.

Le 9 mai prochain, le ciel de la capitale sera illuminé de bleu. De 0h00 à minuit, la Tour Eiffel s'habillera aux couleurs de l'Europe, tout comme l'Arc de Triomphe, le Ministère des Affaires étrangères, l'Assemblée Nationale et le Sénat. En réalité, ce sont les bâtiments publics de l'ensemble du territoire qui seront pavoisés de bleu et de drapeaux à douze étoiles, à l'occasion de la vingtième fête de l'Europe.

Deux décennies après la première édition, décidée par le Conseil européen de Milan de juin 1985, le Quai d'Orsay a décidé de mobiliser un maximum d'acteurs publics. Ainsi, la RATP éditera un ticket de métro bleu estampillé "fête de l'Europe" et la Poste proposera aux philatéliste un souvenir spécialement dédié à l'évènement.

Cette fête "bleue" s'appuiera sur un dispositif de communication sans précédent en la matière : campagne d'affichage, spots TV et radio, mais aussi 40 000 kits pédagogiques distribués dans les collèges et lycées. Ils s'ajouteront à l'ouverture d'un site Internet spécifiquement créé, www.feteleurope.fr (voir le coup d'oil).

Affirmer notre "fierté de faire vivre l'Europe"

Le Gouvernement a également souhaité impliquer le citoyen et miser sur les symboles. Partout en France, le 9 mai à 18h, des chorales chanteront l'hymne européen. Autre lieu à se mettre à l'heure européenne : la Cité des Sciences à Paris, avec une soirée ERASMUS un concours artistique primé par le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres.

Même les récompenses sportives et artistiques seront européennes. Catherine Colonna remettra le Prix Louis Weiss du Journalisme européen et récompensera le lauréat du concours de dessin pour les enfants de moins de 12 ans qui aura pour thème "Unis dans la diversité", la devise européenne. Récompense aussi à l'hippodrome de Vincennes, où sera remis le "Prix de la journée de l'Europe".

Présentant la journée à la presse, la ministre déléguée à la Culture a insisté sur l'occasion de rencontres que fournit la fête de l'Europe : Le public pourra ainsi visiter, non seulement le Quai d'Orsay et son salon de l'horloge, mais aussi les ambassades des pays européens, tout comme la Représentation des institutions européennes à Paris.

Faire découvrir nos voisins européens, c'est le but de ces journées portes ouvertes : l'ambassade d'Allemagne proposera une journée dédiée à la coopération scientifique, tandis que l'ambassade espagnole invitera à des séances de courts-métrages signés Almodovar ou Buñuel.

Une connaissance de nos voisins qu'encouragera la diffusion de 25 films issus des 25 Etats membres dans les cinémas UGC à Paris et Strasbourg. Même but recherché pour l'exposition "100 photos pour l'Europe" présentée à la Représentation de la Commission européenne à Paris


-  Dossier de presse sur le site de la fête de l'Europe