Actualités
Les élections européennes
[ Lire ]
 
L'Europe
Le programme Erasmus
Lancé en 1987, le programme Erasmus facilite la mobilité entre les universités européennes. Il permet de partir étudier de trois mois à un an dans une université étrangère.
[ Lire ]
 
Ressources
L'élargissement se traduira-t-il par une diminution de la protection sociale dans les États membres de l'Union européenne ?
[ Lire ]
 
Référendum : "le oui, c'est un oui à la France"Référendum : "le oui, c'est un oui à la France"

[ le 30 mars 2005 ]
Le Premier ministre a abordé la question du référendum concernant le Traité constitutionnel européen, sur lequel les Français seront interrogés le 29 mai prochain.

Répondant aux questions du Progrès de Lyon, Jean-Pierre Raffarin a rappelé les enjeux du Traité pour les Français : "un Français qui vote oui, c'est un Français qui vote pour une nouvelle Europe, politique puissante et populaire" a-t-il insisté.

"Le gouvernement, de droite ou de gauche, qui, dans dix ans, représentera la France au conseil européen, aura une influence qui dépendra directement du vote du 29 mai prochain" a en effet précisé le Chef du Gouvernement.

M. Raffarin a également insisté sur la distinction du débat entre le Traité constitutionnel et l'adhésion de la Turquie à l'Union. "Le Traité constitutionnel n'a strictement rien à voir avec la Turquie" a-t-il réaffirmé, ajoutant que "ce sont les Français qui décideront par référendum" de l'adhésion de la Turquie.

Il a enfin martelé les avancées majeures apportées par le texte, qui rapproche l'Europe de "notre modèle français". Sur le plan social notamment, le Traité "consacre pour la première fois des droits sociaux auxquels nous sommes profondément attachés. Des articles majeurs font entrer la préoccupation sociale dans la vie politique de l'Europe". "Avec le traité, nous ferons exister le dialogue social au niveau européen" a conclu le Premier ministre sur cette question.

Jean-Pierre Raffarin avait également abordé ce sujet au cours de son intervention du TF1, jeudi 24 mars.

Une France dans une Europe utile

Le Premier ministre a précisé l'esprit de l'action du Gouvernement. "Il doit y avoir une campagne d'explications du Gouvernement, du Chef du Gouvernement".

A cet égard, "un document sur la Constitution" sera diffusé, et le Premier ministre va lui-même "faire plus de 20 réunions, pour expliquer et l'enjeu et ce qu'est la Constitution européenne et pourquoi c'est un choix historique".

Comme l'estime M. Raffarin, "le monde a besoin aujourd'hui de l'Europe. Nos parents ont fait l'Europe pour faire la paix à l'intérieur de nos frontières. Notre génération doit faire l'Europe pour la paix dans le monde". En effet, "l'Europe avec ses valeurs, avec ses convictions sur les Droits de l'Homme, est utile au monde" et à son équilibre.

De plus, a ajouté le Chef du Gouvernement, "si la France dit oui à l'Europe, la France sera forte en Europe". Et "quand la France est forte, elle peut gagner ses batailles, elle peut montrer son élan, elle peut montrer ses valeurs".


-  Le site consacré au Traité