Les Européens
La Suède
La Constitution suédoise actuelle, entrée en vigueur en 1975, a confirmé la mise en place d'une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire.
[ Lire ]
 
Ressources
Quelles sont les conséquences de l'élargissement sur l'agriculture ?
[ Lire ]
 
Actualités
Industrie spatiale européenne : développement du partenariat franco-russe
Lundi 21 mars, le Premier ministre ainsi que les représentants de la B.E.I. (Banque européenne d'investissement) et d'Arianespace se sont réunis à l'Hôtel Matignon. Objectif : signer les actes permettant l'installation du lanceur Soyouz au Centre Spatial Guyanais, à Kourou.
[ Lire ]
 
La LituanieLa Lituanie

[ le 10 décembre 2003 ]
-  Capitale : Vilnius
-  Superficie : 65 300 km²
-  Population : 3 700 000 habitants, dont Lituaniens (82 %)
-  Langue officielle : lituanien
-  Monnaie : litas 1 e = 3,458 Litas (02/02/2003)

Données politiques

Démocratie parlementaire. La Constitution actuelle a été adoptée le 25 octobre 1992. Le Parlement est composé d'une Chambre unique, élue pour quatre ans au suffrage universel direct. Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct.

Composition du gouvernement de la République de Lituanie (sur le site du ministère des Affaires étrangères)

La Lituanie en vidéo

Le basket, sport préféré des Lituaniens - 63 octets

Le basket, sport préféré des Lituaniens

(RealAudio, 63 octets)

Le chant choral, spécialité balte en Lituanie - 90 octets

Le chant choral, spécialité balte en Lituanie

(RealAudio, 90 octets)

La lagune de Courlande en Lituanie - 79 octets

La lagune de Courlande en Lituanie

(RealAudio, 79 octets)

La République d'Uzupis en Lituanie - 79 octets

La République d'Uzupis en Lituanie

(RealAudio, 79 octets)

La tradition du lin en Lituanie - 94 octets

La tradition du lin en Lituanie

(RealAudio, 94 octets)

La Lituanie dans le processus d'élargissement

« L'invitation de l'Union européenne en poche, la Lituanie est désormais devant une nouvelle étape de son histoire. L'Europe nous offre une chance formidable. Mais il faut encore être capable de la saisir pleinement. C'est précisément ce qu'il nous reste à démontrer. Un examen difficile, dont le succès dépendra de chacun d'entre nous et pas seulement des dirigeants. » Éditorial de Lietuvos Rytas (Le Matin de Lituanie), en date du 13 décembre 2003.

La Lituanie dépose sa candidature à l'entrée dans l'Union européenne en décembre 1995. C'est en décembre 1999, lors du Conseil européen d'Helsinki, que la Lituanie est invitée à entamer des négociations en vue de son adhésion.

En janvier 2003, 67 % de la population se déclarait favorable à l'intégration dans l'Union. Avec le referendum consultatif du 11 mai 2003, la Lituanie est devenue le premier pays à ratifier le traité d'adhésion à l'UE.

Données économiques en 2001

PIB (2004) : 17,7 milliards d'euros
PIB par habitant (2004) : 10 700 euros (en SPA)
Taux de croissance (2004) : 7,1 %
Taux de chômage (2004) : 11,4 %
Taux d'inflation (2004) : 1,2 %
Déficit public/PIB (2004) : -2,6%
Balance commerciale (2004) : -2,4 millions d'euros
Principaux clients : Allemagne, Lettonie, France, Royaume-Uni, Russie
Principaux fournisseurs : Russie, Allemagne, Pologne, Italie, France
Part des principaux secteurs d'activités dans le PIB :
-  agriculture et pêche : 5,7 %
-  industrie : 28,8 %
-  services : 56 %
Exportations de la France vers la Lituanie (2004) : 301 millions d'euros
Importations françaises de Lituanie (2004) : 624 millions d'euros

Les atouts économiques

Après l'effondrement économique qui a suivi la sortie du système soviétique en 1991, les gouvernements successifs ont mis en place un modèle libéral soutenu par une grande rigueur budgétaire, ce qui permet à la Lituanie d'afficher aujourd'hui une situation économique et financière enviable : la croissance a atteint 9,7 % du PIB en 2003 et s'est établi à 6,5 % en 2004 ; le pays a enregistré une déflation de 1,1% en 2003 et le taux de chômage a poursuivi sa décrue amorçée en 2002 (16,1 %) pour s'établir à 11,3 % en 2004. Le déficit public, bien qu'en progression du fait du coût de l'entrée dans l'UE et l'OTAN, reste en deçà des 3% fixés par les critères d'Amsterdam. La Lituanie a diversifié ses partenaires commerciaux : l'Union européenne s'affirme comme le premier partenaire, même si la Russie garde ce titre au plan bilatéral, grâce au secteur de l'énergie.

Environ 80% du PIB lituanien est aujourd'hui généré par le secteur privé : la privatisation, est achevée pour l'ensemble du secteur bancaire, de l'électricité et du gaz, et pour une part importante du secteur pétrolier et des compagnies de navigation.

Ces cinq dernières années, 45,4 % des exportations de la Lituanie étaient à destination de l'Union européenne. Si le pays n'est pas richement doté en ressources naturelles, il constitue néanmoins un point d'entrée stratégique pour les entreprises souhaitant pénétrer les marchés de la C.E.I. (Communauté des États indépendants, composée de la Russie et des anciens pays de l'Union soviétique à l'exception des pays Baltes).

On recense environ 60 entreprises françaises en Lituanie. La moitié d'entre elles appartiennent à des expatriés français installés dans le pays. 5e fournisseur du pays, la France y exporte essentiellement des matériels industriels et des véhicules, et en importe de l'énergie et des produits chimiques et textiles.

Les atouts culturels

Réserves naturelles, flore et faune diversifiées : la Lituanie dispose d'un territoire propice au tourisme et à la nature. La Flèche Curonienne, banc de sable long de 100 km et large de 4 km, est classée site du patrimoine mondial par l'Unesco. La cigogne est le symbole du pays.

Dans la vieille ville de Vilnius, se mêlent harmonieusement les traditions et styles gothiques, baroques et Renaissance. Les fêtes religieuses constituent le socle culturel des traditions comme en témoignent les symboles propres à la Lituanie, tels les christs penseurs et les colonnes de bois sculpté. Des influences slaves et juives apportent leur contribution à la richesse du patrimoine culturel national.

Le brassage de la bière est pratiqué depuis des siècles, grâce à une eau pure et limpide. La boisson nationale accompagne les copieux plats « à la paysanne », à base de tomate, chou, concombre et pomme de terre, comme le « cepelinai », nommé aussi « zeppelin », parce que sa forme évoque celle du ballon dirigeable.

Une indépendance médiatisée

Premier pays à se détacher de l'orbite soviétique en 1990 par l'entremise des initiatives médiatisées du Président Landsbergis, la Lituanie obtient finalement la reconnaissance officielle de la communauté internationale en 1991, avant que les troupes russes ne quittent définitivement le pays en août 1993. Depuis 1992, les différents gouvernements s'attachent, de manière consensuelle, à ancrer la jeune démocratie parlementaire dans l'Europe.

Historique en bref

La Lituanie est une vieille nation européenne. Seul, puis uni à la Pologne, le grand-duché lituanien fut l'un des plus grands États de l'Europe médiévale pendant plusieurs siècles. Au XVe siècle, il s'étend de la Baltique à la mer Noire, où il se confronte à l'Empire ottoman.

Annexée par l'Empire russe en 1795, la Lituanie proclame son indépendance en 1918. Après la Deuxième Guerre mondiale, elle est annexée par la Russie soviétique. Elle recouvre son indépendance en mars 1990.


La Lituanie sur internet

-  www.lrvk.lt
-  www.tourism.lt
-  www.lda.lt
-  Ambassade de France en Lituanie

En savoir plus sur la Lituanie  :

-  Le régime lituanien de sécurité sociale, sur le site du Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale
-  Le rapport du projet Dignité humaine et exclusion sociale (Projet HDSE) sur la Lituanie, sur le site du Conseil de l'Europe.


Lituanie : un nouveau marché, document de la Direction des Relations Economiques Extérieures
Taille : 61.8 ko
Format : PDF
Télécharger