L'Europe
Le programme Leonardo da Vinci "mobilité"
Créé en 1994, le programme "Leonardo da Vinci" a pour objectif de rapprocher les mondes de l'entreprise et de la formation et de renforcer la dimension européenne de l'éducation à tous les niveaux.
[ Lire ]
 
Les Européens
Chypre
La politique étrangère de Chypre reste largement marquée par le contexte interne. Du fait de son entrée dans l'Union européenne, Chypre sera conduite à développer progressivement ses activités en matière de politique étrangère.
[ Lire ]
 
Actualités
Découvrez les nouveaux membres de l'Union en vidéo
Dans la perspective de l'élargissement de l'Union européenne au 1er mai 2004, le Gouvernement a lancé la campagne d'information "Bienvenue en Europe".
[ Lire ]
 
En quoi la France peut-elle bénéficier de l'adhésion de dix nouveaux États ?En quoi la France peut-elle bénéficier de l'adhésion de dix nouveaux États ?

[ le 11 décembre 2003 ]

Les différents élargissements de l'Union européenne ont tous été bénéfiques pour ses membres, individuellement et collectivement. C'est une leçon de l'histoire. L'entrée dans l'Union de dix nouveaux pays membres constitue une garantie de paix et de stabilité dans une Europe enfin unie autour de valeurs communes, après avoir été si meurtrie par les guerres et les divisions du passé.

Une extension de nos règles juridiques

La stabilité n'est pas une vue de l'esprit mais le fait, pour l'Union européenne, d'imposer à tous les pays entrants de reprendre ses règles, notamment en matière de justice et d'affaires intérieures ; cela a été l'une de nos toutes premières priorités dans la négociation. L'élargissement, ce n'est pas l'affaiblissement de ce qui a déjà été construit, mais l'extension à toute l'Europe des modes de fonctionnement de l'Union.

Les dix futurs membres de l'Union connaissent, depuis plusieurs années, un développement rapide dont témoigne un taux de croissance annuel moyen de près de 4 %.

Un bénéfice économique

La France a intérêt à l'élargissement sur le plan économique. L'ouverture des marchés des pays candidats a d'ores et déjà eu un impact positif sur son économie. La France se situe au troisième rang en matière d'exportations et d'investissements directs dans ces pays, dont 58 % proviennent de l'Union. Il faut se rappeler que la part de l'Espagne dans les exportations françaises a triplé depuis l'adhésion de ce pays en 1986.