Les Européens
L'Italie
Les institutions italiennes actuelles sont régies par la Constitution entrée en vigueur le 1er janvier 1948, dont l'adoption a suivi la proclamation de la République.
[ Lire ]
 
Actualités
Rencontre France-Allemagne à Strasbourg
Le Président de la République et le Chancelier allemand se rencontrent vendredi 1er octobre pour un sommet informel à Strasbourg, dans le cadre des consultations de type "Blaesheim".
[ Lire ]
 
L'Europe
Les exigences de sécurité des ascenseurs au sein de l'Union Européenne
En France, le parc des ascenseurs est le plus important d'Europe (environ 470 000 appareils). Il est aussi l'un des plus anciens.
[ Lire ]
 
Dans les sondages, les Français semblent défavorables à l'élargissement. Pensez-vous que ce soit justifié ?Dans les sondages, les Français semblent défavorables à l'élargissement. Pensez-vous que ce soit justifié ?

[ le 1er octobre 2004 ]

-  Par rapport aux citoyens des 14 autres Etats membres actuels de l'Union, nos compatriotes paraissent plutôt réservés concernant le nouvel élargissement de l'Union en 2004 : 34 % d'opinions favorables (contre 47 % en moyenne pour les 15) et 55 % d'opinions défavorables (contre 36 % en moyenne pour les 15), selon l'Eurobaromètre de fin 2003.

-  La portée historique et politique de ce nouvel élargissement est souvent oubliée. Cet élargissement est inédit par son ampleur (10 Etats membres, 75 millions d'habitants supplémentaires soit +20 % de population pour l'Union européenne), et, suite à la chute du mur de Berlin et l'accession à la démocratie des Etats d'Europe centrale et orientale, est un acte politique fondamental pour l'Europe. Cette situation crée des devoirs à l'Union européenne que nous devons assumer.

-  Sur le plan économique, cet élargissement représente un processus gagnant-gagnant, dans un marché unique élargi de 450 millions de consommateurs. La France détient déjà une part de marché de 5 % dans les nouveaux Etats membres. Elle y a quadruplé ses ventes depuis dix ans.

-  Ces nouveaux Etats membres sont engagés dans une dynamique durable de rattrapage économique. La croissance y est évaluée à 5 % en moyenne au cours des prochaines années. Le niveau de vie croît, ce qui se traduit par une demande de consommation à laquelle nos entreprises vont répondre (le niveau de vie moyen par habitant est aujourd'hui de 40 % de celui de l'Union à 15 dans les 10 nouveaux Etats membres). La France peut atteindre 8 à 10 % de part de marché dans ces 10 Etats d'ici 2010.

-  Les opportunités y sont également fortes dans le domaine des investissements (les infrastructures de transports et l'environnement). Ce sont des secteurs d'activité dans lesquels les entreprises françaises jouissent d'une renommée mondiale. L'Union européenne alloue 22 milliards d'Euros de financements (fonds structurels et fonds de cohésion) à ces grands projets pour la période 2004-2006. La France est déjà le premier investisseur en Pologne et globalement le troisième dans cette zone.

-  Nous agissons afin de garantir la réussite partagée de ce nouvel élargissement. Nous conduisons depuis deux ans une veille active, en liaison avec les entreprises, sur l'environnement des affaires dans ces 10 pays. Elle permet de l'améliorer, par un dialogue suivi et concret avec nos partenaires et de veiller au respect des engagements pris par ces pays (normes sociales, environnement, subventions.). Des plans d'action commerciale ont été lancés sur les principaux marchés (Pologne, Hongrie, République tchèque).



L'élargissement européen, moteur économique pour la France
Taille : 124.1 ko
Format : PDF
Télécharger